We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

SÉCURITÉ

La tranquillité des acheteurs et
des consommateurs rend
l’entreprise fière.

19 janvier 2018

Maladie coeliaque et charcuteries

Le jambon cru Fumagalli n’est pas le seul à être garanti sans gluten, toutes les charcuteries Fumagalli le sont également.
“Buono a sapersi” aux soins de Jessica Lops (Diététicienne)  

La maladie cœliaque est une intolérance alimentaire permanente au gluten, une protéine contenue par certaines céréales comme le froment, l’épeautre, le kamut, l’orge, le seigle, le grand épeautre et le triticale. Si elle ingérée par une personne souffrant de maladie cœliaque, cette protéine déclenche une réaction toxique qui altère la structure et la fonction de la muqueuse intestinale et nuit à l’absorption de nombreux principes nutritionnels nécessaires à l’organisme ce qui peut conduire à une altération de l’état de nutrition de la personne.

La charcuterie ne fait pas partie des aliments interdits aux personnes qui souffrent de cette maladie mais elle doit garantir une absence totale de gluten ce qui est le cas de toutes les charcuteries Fumagalli. Attentivement sélectionnée et consommée avec modération, la charcuterie peut constituer une source excellente de protéines et de sels minéraux pour les personnes atteintes de maladie cœliaque. Naturellement dépourvu de gluten, le Jambon cru est actuellement la seule charcuterie, indépendamment de la marque d’achat, pouvant être consommée par des personnes intolérantes. Toutes les autres charcuteries comme le jambon cuit, le saucisson et la bresaola font partie des aliments à risque qui pourraient contenir du gluten dans la mesure où celui-ci est parfois utilisé comme épaississant. De ce fait, il est nécessaire de toujours vérifier si le produit est indiqué dans le manuel A.I.C, réservé aux personnes souffrant de cœliaquie, ou si l’absence de gluten est certifiée sur l’étiquette du produit.

Nombreux et variés, les symptômes de la maladie cœliaque sont souvent difficiles à identifier : celle-ci peut en effet se manifester par une simple fatigue, de l’anémie mais aussi par une perte de poids importante responsable d’un état de dénutrition. Le premier pas permettant de diagnostiquer l’intolérance au gluten est une recherche d’anticorps anti-gliadine (AGA), anti-endomysium (EMA), anti-transglutaminase tissulaire (tTG). Pour une confirmation définitive du diagnostic de cœliaquie, il est nécessaire d’effectuer une biopsie de l’intestin grêle pour contrôler l’état de la muqueuse intestinale et les éventuels dommages provoqués par la maladie.

La seule thérapie actuellement connue pour soigner la maladie cœliaque est un régime dépourvu de gluten. Correctement effectué, tout au long de la vie, celui-ci permet d’éliminer totalement les symptômes de la maladie.
Le régime doit être composé des catégories d’aliments suivantes:

  1. Les aliments naturellement dépourvus de gluten.
  2. Les produits diététiques spéciaux Sans Gluten (Décret législatif italien 11/92) notifiés au Ministère de la Santé.
  3. Les aliments d’utilisation courante dont l’étiquette porte l’indication “Sans gluten” conformément au Règlement CE 41/2009 et qui ont été fabriqués avec un système d’autocontrôle permettant de garantir que leur teneur en gluten résiduel ne dépasse pas les 20 ppm (partie par million).
  4. Les produits de la Marque “Spiga Barrata” fournis par l’Association Italienne Cœliaquie (AIC).
  5. Les produits indiqués dans le Manuel AIC des aliments régulièrement mis à jour.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Diabète et charcuterie
La consommation de charcuteries au troisième age

Comments are closed.

Top
LOADING CONTENT